Parc éolien

Dès janvier 2004, IEL a travaillé sur le développement de projets éoliens dans le Grand Ouest de la France. Avec plus de 90 mégawatts de permis de construire obtenus, IEL a procédé durant l’année 2007 à la mise en service de ses premiers parcs éoliens. La croissance de l’activité éolienne se poursuit avec l’étude d’un portefeuille de plus de 200 MW éoliens.

Le développement de parc éolien par IEL

IEL est spécialiste de la mise en place et du pilotage complet de projets de production d’électricité à partir de l’énergie solaire et éolienne. Des études préalables indispensables jusqu’aux autorisations à construire, notre bureau d’étude contribue également à la mise en place des modalités de financement. En outre, nos équipes supervisent les installations réalisées et en assurent l’exploitation. Grâce à sa pluridisciplinarité intégrée, IEL a contribué à la création d’un parc en production de plus de 90 mégawatts d’électricité d’origine éolienne.

Le choix du parc éolien

L’installation d’un parc éolien sur un terrain dépend de beaucoup de variables. Mais le facteur principal reste le gisement de vent. Dans sa démarche et sa procédure, IEL intègre cette évaluation à son étape de prospection. Celle-ci s’articule en priorité à la notion de richesse de vent et à celle de site vertueux. Mais également à la vérification des contraintes techniques, ainsi qu’à la définition des enjeux patrimoniaux. Enfin, en particulier, à la distance d’implantation par rapport à un poste électrique compatible à son raccordement (poste de livraison).

Chaque projet éolien doit faire l’objet d’une étude d’impact et d’une enquête publique, mais aussi d’un examen du dossier devant la commission départementale des sites, de la nature et des paysages.

L’installation d’éolienne : une production d’électricité à grande échelle

L’installation d’éoliennes en France doit répondre à des critères d’implantation stricts depuis la loi Grenelle 2. Mais elle s’inscrit dans un cadre plus vaste et une forte volonté politique. Celle-ci a fixé comme objectif que l’énergie renouvelable doit représenter d’ici 2020 23 % de la consommation finale totale nationale. Ce sont les éoliennes classées grandes et géantes commerciales qui permettent de produire de l’électricité à grande échelle (de 0,75 à 4 MW par éolienne).

Les éoliennes installées dans le cadre du plan grand éolien français ont des puissances supérieures au mégawatt. Le marché terrestre, pour lequel IEL est pour le moment spécialisé, est composé d’éoliennes d’une puissance de 0.75 à 4 MW. IEL a démarré ses grands projets éoliens dès 2004 dans le Grand Ouest de la France, avec leur mise en service effective à partir de 2007.

L’acceptation sociale des projets

L’installation d’un parc éolien doit respecter les critères objectifs d’éloignement (plus de 500 m des premières habitations). Dans sa procédure d’étude, IEL a prévu de travailler en profondeur l’acceptation sociale des projets. Parce la prise en compte des intérêts des populations riveraines est un enjeu majeur. Des études naturalistes, paysagères, acoustiques sont réalisées en amont du projet. Ceci afin d’alimenter les réunions publiques programmées et d’explorer toutes les pistes d’intégration du projet dans son environnement. Par ailleurs, des rencontres avec les services de l’État, les constitutions de dossiers d’autorisations administratives et foncières sont prévues. Actuellement, nous développons une véritable expertise de pilotage de projet. Avec des applications concrètes, pour plus de 200 MW cumulés d’électricité éolienne.

Les chiffres de production d’un parc éolien de grande envergure

Un parc éolien de 10 MW permet de produire annuellement environ 23 millions de kWh, nécessaires pour alimenter les besoins énergétiques de plus de 7000 familles, chauffage compris. L’électricité produite par les éoliennes est vendue à EDF dans le cadre d’un contrat d’achat de 15 années, au prix de 7,2 centimes d’euros par kWh produit. L’objectif que s’est fixé la France est une puissance installée en éolien (terre et mer) de 25 GW d’ici 2 020.

LES GRANDES ETAPES D'UNE INSTALLATION D'UN PARC EOLIEN

Prospection

  • Recherches de sites, vérification des contraintes techniques, définition des enjeux environnementaux et patrimoniaux, estimation du gisement de vent

Information & concertation

  • Rencontre des élus locaux, réunions publiques, permanences en mairie, visites de parcs éoliens en exploitation
  • Rencontre des services de l’État

Étude ICPE

  • Réalisation des études naturalistes, paysagères, acoustiques en collaboration avec des cabinets spécialisées, détermination du gisement de vent et du productible annuel, définition de la typologie du parc éolien (nombre, dimension, puissance et position des éoliennes)

Permis de construire

  • Constitution du dossier de permis de construire
  • Suivi du dossier durant l’instruction
  • Participation aux réunions avec les services de l’État

Financement

  • Recherche des partenaires bancaires et montage du dossier financier
  • Obtention des autorisations administratives et foncières

Installation, Mise en service & Exploitation

  • Rédaction des cahiers des charges, sélection des sous traitants, coordination et suivi du chantier
  • Réception des éoliennes après la mise en service
  • Suivi et optimisation de la production

LE CONTEXTE

Depuis la loi Grenelle 2, les conditions réglementaires sont les suivantes : chaque éolienne doit être éloignée de 500 mètres des premières habitations.  Les projets éoliens sont soumis à étude d’impact, commission des sites et paysages et enquête publique. Le préfet de département est en charge de la délivrance des permis de construire éoliens. L’électricité produite par les éoliennes sera vendue à EDF dans le cadre d’un contrat d’achat de 20 ans pour un prix de 7, 2 centimes d’euros le kilowattheure produit. Un parc éolien de 10 MW soit 5 éoliennes de 2 MW produit environ 22 à 24 millions de kilowattheures par an soit l’équivalent des besoins annuels en électricité de 6200 personnes (base de consommation 3500 kWh/an/pers-chauffage inclus) ou de 27000 personnes en électricité domestique (base de consommation 800 kWh/an/pers).